PAIX ET HARMONIE
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PAIX ET HARMONIE

Forum de discussions, D'échange D'entraide et D'étude concernant tout sujet lie au paranormal tel que : L’ésotérisme, la médiumnité, la spiritualité, l'Au-Delà etc.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

☆ ☆ ☆ BIENVENUE SUR PAIX ET HARMONIE , RECEVEZ NOS ONDES POSITIVES ☆ ☆ ☆

tisanes & Co - mode d'emploi Blue-e10
Derniers sujets
» Les clés de Sagesse (pour chaque jour)
tisanes & Co - mode d'emploi EmptyAujourd'hui à 9:10 par Melwasul

» Les taux vibratoires.
tisanes & Co - mode d'emploi EmptyLun 15 Aoû 2022 - 8:55 par elfine

» Bonsoir melwasul
tisanes & Co - mode d'emploi EmptySam 13 Aoû 2022 - 16:03 par funkypunky

» je suis sur le tchat ...
tisanes & Co - mode d'emploi EmptyVen 12 Aoû 2022 - 21:25 par Melwasul

» Faire ceci.
tisanes & Co - mode d'emploi EmptyJeu 11 Aoû 2022 - 13:26 par Melwasul

» Une phrase par jour
tisanes & Co - mode d'emploi EmptyMer 10 Aoû 2022 - 15:45 par Isil

» Pendule hébreu ou métutelet
tisanes & Co - mode d'emploi EmptyDim 31 Juil 2022 - 17:55 par Isil

» Centaures ◇ Ryo Shumiyoshi ♡ 6 tomes
tisanes & Co - mode d'emploi EmptyMer 27 Juil 2022 - 13:31 par Orangette

» Perte de cheveux
tisanes & Co - mode d'emploi EmptyDim 17 Juil 2022 - 17:20 par caliste

» La pleine lune du 13 juillet 2022
tisanes & Co - mode d'emploi EmptyMer 13 Juil 2022 - 21:24 par Claire De Lune

» Ollas, Oyas : Economisez de l’eau d’arrosage !
tisanes & Co - mode d'emploi EmptyMer 13 Juil 2022 - 3:41 par elfine

» La radionique sacrée
tisanes & Co - mode d'emploi EmptyJeu 7 Juil 2022 - 7:53 par Loup-Blanc

» Pendule hébraïque: tous les secrets sur cet outil de guérison énergétique
tisanes & Co - mode d'emploi EmptyMar 5 Juil 2022 - 11:14 par Sisley11

» Mondes parallèles : nos doubles sosies vivraient dans d'autres mondes...
tisanes & Co - mode d'emploi EmptyMar 5 Juil 2022 - 8:26 par elfine

» MIMIUSIQUE
tisanes & Co - mode d'emploi EmptyMar 5 Juil 2022 - 1:47 par Isil

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Août 2022
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
CalendrierCalendrier
Horoscope

tisanes & Co - mode d'emploi Logo
Horoscope Gratuit
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    Phases de la lune
    La Lune
    Le Deal du moment : -20%
    OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – ...
    Voir le deal
    239 €

     

     tisanes & Co - mode d'emploi

    Aller en bas 
    AuteurMessage
    Sierra117

    Sierra117


    Masculin Coq
    Messages : 580
    Date d'inscription : 09/12/2021
    Age : 64
    Localisation : Alsace (Vosges du Nord)
    Humeur : joviale

    tisanes & Co - mode d'emploi Empty
    MessageSujet: tisanes & Co - mode d'emploi   tisanes & Co - mode d'emploi EmptyMer 15 Déc 2021 - 18:04

    tisanes & Co - mode d'emploi Clipar12

    les lieux propices
    Ce sont évidemment les endroits loin de toute pollution urbaine et agricole.
    En forêt, les plantes au bord des petits sentiers sont bien plus saines que celles qui se développent le long d'un chemin forestier entretenu donc nettoyé régulièrement.

    Ne récoltez pas vos plantes le long d'une route à cause des gaz d'échappement. Le plomb se dépose sur les plantes puis il entrera en vous pour ne plus en sortir.
    C'est vrai aussi pour certains pesticides, ne récoltez pas des plantes qui poussent entre les vignes et les endroits cultivés. Les plantes qui poussent dans les environs sentent le désherbant à plein nez.

    Méfiez-vous des prés un peu trop verdoyants : ils regorgent d'engrais chimique.
    Les terrains vagues sont malsains parce qu'on y jette n'importe quoi et les cantonniers bombardent les environs régulièrement aux produits chimiques pour nettoyer.

    préparation et récolte - éthique
    La récolte des plantes est davantage un loisir qu'une nécessité donc autant en profiter au lieu d'amasser fébrilement les produits. Lorsque je fais une sortie avec mon spécialiste ès phytothérapie, un berger allemand, je ne récolte qu'une seule espèce dans un sac à dos, muni d'un sécateur, d'un couteau, des gants pour les orties ou un couteau-dégorgeoir pour le pissenlit.

    Si vous cueillez différentes sortes de plantes, utilisez des sacs en papier, le nylon est déconseillé car il condense l'humidité. Le pantalon et une chemise à manches longues ne sont pas du luxe en forêt si vous ne savez pas exactement où vous irez ; elle est toujours fraîche, même en été. Et les chaussures de marche sont de rigueur (inutile d'acheter du haut de gamme, les vulgaires chaussures de sécurité suffisent à condition qu'elles soient hautes). Il faut que les chevilles soient protégées pour éviter les entorses... une simple chute un peu sèche, et vous rentrerez en rampant sur les coudes !

    Dans les prés, en été, mettez une casquette. Quand le soleil commence à cogner, n'attendez pas d'avoir des idées bizarres pour réagir.

    D'autre part, nous autres cueilleurs de plantes, nous avons une éthique à respecter : les plantes sont des êtres vivants qui méritent d'être soignées donc pas question de taillader comme un bûcheron.
    Coupez la plante à au moins 1 travers de doigt au-dessus du sol si vous n'utiliser pas les racines.

    Rien ne vous empêche de vous adresser mentalement à une plante que vous ferez souffrir en l'effeuillant, en la décapitant comme les orties (la force est toujours en-haut par domination apicale ou aux extrémités), en la coupant ou en la déracinant comme le pissenlit.
    Tous les guérisseurs le font pour s'attirer ses bonnes grâces.

    C'est vrai aussi par la suite, durant la préparation d'une tisane ou d'un onguent (pommade naturelle à base de graisse ou d'huile d'olive) : l'idéal est de travailler en méditation active, c'est à dire en s'efforçant de rester concentré sur la tâche à accomplir.

    Si vous agissez distraitement en pensant à autre chose, l'énergie partira de tous les côtés au lieu d'aller dans le produit que vous préparez. La préparation d'une tisane ou d'un onguent est un rituel pour les connaisseurs. Wink

    Justement, à propos de connaisseurs, soyez sûrs de vous lorsque vous faites des prélèvements.
    Ne faites pas comme moi quand j'étais débutant : devant un jeune arbre, en forêt... "la forme est à près la même mais les feuilles sont un peu différentes ; s'il n'est pas un aulne, il est certainement un cousin".
    C'était un frêne ! J'ai eu de la chance car j'aurais pu tomber nettement plus mal.

    Lorsque je faisais mes essais sur le tilleul, en partant faire les courses avec ma mère, elle m'a demandé si j'avais mal au foie. Un coup d'oeil dans le rétroviseur : j'étais pâle avec les yeux jaunes de l'alcoolique véritable.

    Le tilleul américain est toxique. Je me demande encore aujourd'hui qui est le fou qui a eu l'idée de planter un tilleul américain quelque part dans une forêt vosgienne !

    Le bon moment pour la récolte
    Le plus simple est de vous baser sur votre bon sens : récoltez vos plantes par temps sec et après la rosée pour éviter des complications au séchage ; le pissenlit se récolte au printemps, les jeunes pousses sont plus vigoureuses donc plus efficaces que les vieilles ; les feuilles se récoltent avant la floraison sinon la force partira dans les fleurs pour la reproduction de l'espèce ; éviter de récolter les feuilles quand elles commencent à tomber, il n'y a plus rien dedans ; ne récoltez pas des fleurs qui commencent à fâner ; etc.

    D'autre part, il faut tenir compte de la domination apicale : une plante envoie toujours sa force vers le haut pour se développer rapidement et pour lutter afin d'avoir un maximum de lumière.
    Par extension, sa force vitale se dirige aussi vers les extrémités mais moins intensément. Il convient d'en tenir compte en décapitant les orties, "la force est en-haut" et en effeuillant un arbre de hauteur respectable : les meilleures feuilles sont celles à l'extrémité des branches basses.

    Passons à la suite : hachez de préférence vos feuilles tant qu'elles sont fraîches.

    tisanes & Co - mode d'emploi 2hacho10

    Le hachoir à double-poignée est l'idéal, vous pouvez calibrer le hachage facilement, de la coupe en gros jusqu'au poudrage pour des produits de beauté ou de l'amorce pour la pêche.
    En phytothérapie, on ne va pas aussi loin mais le hachoir est multi-usages. Une coupe en gros, disons 3 ou 4 millimètres x 2 ou 3 mm ; ne descendez pas en-dessous sinon vous serez mal à l'aise lors de l'emploi.
    Vous pouvez acheter le hachoir au marché et dans certaines quincailleries.
    Pour les fauchées, il reste le couteau de cuisine et la planchette
    (j'accorde au féminin parce que je ne me souviens pas d'avoir croisé un barbu ici).
    tisanes & Co - mode d'emploi 1213013465

    Vous pouvez consommer les plantes immédiatement. Pour le séchage, vous aurez besoin d'un endroit isolé, sec et à l'ombre ; aéré, de préférence. Voilà pour la théorie.

    En pratique, je le fais dans la chaufferie ; l'important est de touiller, de mélanger le produit étalé quotidiennement pour que le séchage soit uniforme, sinon ce qui sera dessus sèchera correctement alors que tout ce qui sera dessous se dégradera. Assurez-vous que les herbes sont bien sèches avant de les stocker, il faut compter quelques semaines.
    Mais on s'en moque puisqu'à la chaufferie, elles ne dérangent personne !

    Ne vous braquez pas trop sur les éminents conseils livresques, il y a toujours un monde entre la théorie et la pratique... c'est une question de compromis.

    Si vous séchez en bouquets, il convient de les espacer et de ne pas trop serrer le bouquet.
    L'air doit pouvoir circuler librement. Je pense qu'il vaut mieux les refaire aussi, de temps en temps. Bien qu'on ne conserve pas les tiges, une dégradation partielle n'est jamais saine dans un lieu de séchage.

    Tout ce qui est stocké en vrac risque d'accumuler l'humidité quand l'air ne peut pas circuler librement.  et de là à se dégrader, il n'y a qu'un pas. Voilà pourquoi le fait de touiller et de mélanger est si important.

    Par la suite, le stockage se fait généralement dans des bocaux en verre (d'anciens pots de miel, de moutarde, de confiture, etc.). Le verre est conseillé mais il n'est pas une obligation. En pratique, à défaut de verre, on prend ce qu'on a, les boîtes de Nesquick en plastique, les Tupperwares et les boîtes pour la congélation conviennent aussi.
    La seule condition incontournable est le couvercle, le bocal ou la boîte doit être fermé à cause de la poussière et des insectes.

    La durée de conservation est d'un an, environ, pour les herbes et 2 ans pour les onguents (pommades naturelles).

    infusion
    - chauffer 1 litre d'eau dans une casserole
    - à ébullition ajoutez 1 poignée d'herbe hachée ; augmenter la dose d'au moins 1/4 si vous utilisez des feuilles entières
    - couper le feu
    - durée d'infusion : de 5 à 10 mn
    - tamiser pour sortir les feuilles

    Si la feuille est tendre (absinthe, achillée et fleurs diverses) comptez 5 ou 6 mn ; feuille dure (plantain, orme) : de 8 à 10 mn.
    Faites une moyenne (7 ou 8 mn) si vous n'arrivez pas à vous décider.

    décoction
    Pour les produits plus durs qu'une feuille tels que les tiges (genêt à balais, sarriette), les racines et les aiguilles de pin, il est nécessaire d'insister davantage.
    - chauffer 1 litre d'eau dans une casserole
    - à ébullition ajoutez 1 poignée d'herbe hachée
    - laisser bouillir de 3 à 5 mn
    - couper le feu puis laisser refroidir
    - tamiser pour sortir le tout

    durée de traitement
    2 semaines puis marquer une pause de quelques jours (4 jours à 1 semaine) avant de relancer un 2ème traitement de 2 semaines, si nécessaire.

    La pause est indispensable pour éviter la paresse du corps. En effet, il s'arrête de produire ce que la plante lui donne, les glandes cessent de sécréter pour éviter tout excès.
    C'est flagrant chez les grands buveurs de café ou de thé : s'ils n'ont pas l'occasion de boire leur café en se levant, ils sont dans le cirage et mal lunés pendant des heures.
    Ce n'est que lorsque les glandes travaillent à nouveau à plein régime qu'ils se sentiront mieux.

    En pratique, on ne fait pas un autre traitement : après 15 jours, l'emploi des plantes devient superflu ou alors on consulte un médecin parce que le cas est grave.
    A ce niveau, il faut un pro ; il faut s'attendre à des complications. C'est le cas, par exemple, pour une rage de dents ou une hernie discale qui s'attaque à un nerf. Aucun traitement ne pourra vous guérir, le mal ressurgira après quelques temps.

    quelques conseils
    Si vous utilisez une plante à propriété sudorifique ou diurétique (qui stimule la transpiration ou l'urine), il faut boire davantage qu'en temps normal pour compenser la perte en eau.
    Le corps est composé d'au moins 60% d'eau qu'il doit conserver pour rester en bonne santé.

    les tisanes amaigrissantes :
    le principe est basé sur l'élimination de l'eau dans le corps comme l'astuce des boxeurs :
    ils évitent de boire puis ils s'arrangent pour faire un footing d'une dizaine de kilomètres avant de monter sur la balance.
    C'est le moment crucial car s'ils passent dans la catégorie supérieure, ils vont devoir affronter des monstres, des adversaires plus lourds qu'eux donc beaucoup plus puissants.
    Ils ne boivent qu'après avoir passé sur la balance qui confirme leur poids. Ainsi, ils parviennent à perdre 4 ou 5 kg en l'espace de quelques heures.
    Mais ensuite, ils boivent autant qu'ils peuvent, ce qui n'est pas le cas lors d'un traitement qui s'étale sur une ou deux semaines.

    Les tisanes amaigrissantes sont basées sur des plantes à propriétés diurétiques et sudorifiques pour amplifier la perte en eau.
    Dès que l'excès d'eau est éliminé, elles deviennent néfastes... cette limite sera atteinte après quelques jours, et ensuite ? Vous serez confrontées à un dilemme : en buvant à votre guise, vous reprendrez du poids parce que le corps réclamera de l'eau, vous aurez soif ; si vous refusez, gare aux mauvaises surprises !

    Ces tisanes ne sont vraiment efficaces que pour des personnes faisant de la rétention d'eau à cause d'une insuffisance rénale ou parce qu'elles sont fainéantes, elles ne transpirent pas suffisamment. Toutes les autres tourneront en rond.

    Une autre méthode consiste à pratiquer le BLM (Bouffe La Moitié) mais elle est incompatible avec ma nature de glouton ; ce régime m'aurait tué comme un lapin.

    tisanes & Co - mode d'emploi Balanc10

    Vous deviendrez bien plus minces en appliquant les règles diététiques (ne pas grignoter entre les repas, oublier les petits salés devant la télé, ne pas abuser des douceurs chocolatées, etc.).

    Je m'étais fixé une limite de poids maxi (85 kg pour une taille de 1,71 m) ; si je la dépasse, je dégraisse !
    En l'espace de quelques mois, j'ai perdu plus de 10 kg à un rythme de 3 à 4 kg par semaine... tout en mangeant à volonté.
    J'ai arrêté la diète à 72 kg mais le poids continuait à dégringoler.
    A 68 kg, j'ai passé en régime hyper-calorifique pour sauver les kilos restants.

    L'astuce était simple : 2 à 3 assiettes de salades complétées par une portion normale, comme à la cantine, mais sans rab (un simple amuse-gueule pour Estomac, mon glouton intérieur).

    Et au dîner, au lieu de la charcuterie et le demi-pain pour l'accompagner, des flocons d'avoine à volonté dans un bol de lait (normalement on prend de l'eau ou de la soupe pauvre sans légumes ni lardons).

    L'avoine ne fait que caler l'estomac, elle ne contient pas de calories comme le lait qui l'accompagnait.
    Je n'ai suivi qu'une seule diète qui a stabilisé mon poids pendant plus de 20 ans à environ 71 kg... aujourd'hui, malgré ma faible activité et mon solide appétit, je maigris tellement que je n'ose plus monter sur une balance.

    tisanes nature, sucrées ou avec du miel ?
    Je les préfère nature, je ne sucre pas le café non plus. Mais pour relever le goût, le miel est beaucoup plus sain que le sucre qui n'est, au fond, qu'une mauvaise habitude.

    Néanmoins, si vous carburez à 1 litre par jour, il vaut mieux oublier les petites abeilles.
    Une astuce plus intéressante consiste à ajouter quelques gouttes de citrons aux tisanes au goût fade comme celles d'ortie, par exemple.

    que pensez-vous des tisanes composées ?
    Les avis sont partagés. Les tisanes composées se complètent mutuellement alors que les simples concentrent toute leur efficacité sur les propriétés d'une seule plante.

    Je préfère me limiter aux simples en variant les traitements au fil du temps, en changeant de plante.
    Néanmoins les tisanes composées semblent être plus populaires probablement parce que leur complexité les rendent plus attrayantes... et la publicité sera d'autant plus convaincante.

    [source : la pharmacie du bon Dieu - Fabrice Bardeau Ed. Poche]" />
    Revenir en haut Aller en bas
     
    tisanes & Co - mode d'emploi
    Revenir en haut 
    Page 1 sur 1
     Sujets similaires
    -
    » Sylvain Didelot Cercle de prières mode d'emploi

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    PAIX ET HARMONIE :: LES PASSIONS D'ISIL :: PHYTOTHERAPIE-
    Sauter vers: